Vient de paraître : Walter Markov, « Jacques Roux, le curé rouge »

Né en Charente (1752) dans une famille nombreuse, Jacques Roux deviendra prêtre – seul moyen d’éducation pour les pauvres – et vicaire de Saint-Nicolas-des-Champs, section des Gravilliers. Il rallie le clergé constitutionnel en 1791, et devient ce que l’on appellera un « curé rouge ». Nommé commissaire chargé d’assister à l’exécution de Louis XVI, il fréquente le club des Cordeliers, qui approuve une adresse lue à la Convention le 25 juin 1793 : le « Manifeste des Enragés ».  Trois jours après le meurtre de Marat, qu’il a connu et hébergé, Roux publie la suite d’un de ses journaux, Le Publiciste de la République. Il y affirme : « Les productions de la terre […] appartiennent à tous les hommes. » Marx le considèrera comme l’un des précurseurs du communisme.  Continuer la lecture de Vient de paraître : Walter Markov, « Jacques Roux, le curé rouge »

Appel à communications : « Les dynamiques économiques de la Révolution française », Paris, 7-8 juin 2018

Colloque international
« Les dynamiques économiques de la Révolution française »
7-8 juin 2018 (CNAM)

             Parmi les chantiers actuellement développés par l’historiographie révolutionnaire, force est de constater que les questions économiques, financières et monétaires restent peu étudiées au regard des recherches engagées sur des sujets politiques et culturels. Si la commémoration du premier centenaire de la Révolution française avait été marquée par la mise en place de la commission « Jaurès », de nombreuses éditions de sources et la publication d’ouvrages de recherche, le bicentenaire, tout en suscitant la parution de plusieurs volumes collectifs[1], n’est pas parvenu à impulser une dynamique scientifique durable en histoire économique sur la décennie révolutionnaire. Continuer la lecture de Appel à communications : « Les dynamiques économiques de la Révolution française », Paris, 7-8 juin 2018

Nos membres publient : Paul Chopelin (dir.), « Gouverner une Eglise en Révolution »

Paul CHOPELIN (dir.), Gouverner une Eglise en Révolution. Histoire et mémoires de l’épiscopat constitutionnel, Lyon, LARHRA-Chrétiens et Sociétés, Documents et mémoires, n° 31, 2017, 316 p. ISBN : 979-10-91592-16-1 ; 22 €

« Intrus », « apostats », « schismatiques »… Les qualificatifs dépréciatifs n’ont guère manqué sous la plume des historiens catholiques du XIXe siècle pour décrire l’action des évêques constitutionnels, institués par l’Assemblée nationale constituante en 1790 pour prendre la tête de l’Église de France « régénérée ». Catholiques révolutionnaires, fervents républicains pour certains, cet engagement politique leur a été sévèrement reproché après la signature du Concordat de 1801, donnant naissance à une véritable légende noire. Dans le même temps, l’historiographie républicaine a longtemps occulté leur rôle politique en raison de leur état ecclésiastique, jugé incompatible avec la défense des idéaux révolutionnaires. Seule la figure du célèbre évêque de Blois, Henri Grégoire, panthéonisé en 1989, réussit à émerger et retient régulièrement l’attention des chercheurs depuis ces trois dernières décennies. Continuer la lecture de Nos membres publient : Paul Chopelin (dir.), « Gouverner une Eglise en Révolution »