Archives de catégorie : Appel à articles

Appel à contributions : « Féminismes en Europe », n° spécial des AHRF (2023-3)

Si le terme « féminisme(s) » n’est pas encore en vigueur à l’époque, la période allant de 1789 aux années 1820 est témoin de nombreuses prises de position en faveur des droits des femmes, appelant notamment à leur émancipation et/ou à leur intégration dans les conceptions de la citoyenneté qui s’imposent alors. On peut y inclure les discours sur l’éducation, sur la domination des hommes, sur l’égalité des sexualités, sur les moyens de remédier à la dépendance économique des femmes, sur la critique du mariage, c’est-à-dire le militantisme sous ses différentes formes mais aussi les prises de position contre-révolutionnaires ou anti-modernes dès lors qu’elles sont reliées, par les auteurs et autrices, à la question de l’émancipation des femmes. Malgré une historiographie abondante et en constante évolution sur le sujet depuis les années 1990, nous pensons qu’il est nécessaire de dresser un nouvel état des lieux de la question, en décalant notre regard de la seule scène française afin d’inclure les échanges et influences étrangères au sein du monde transatlantique (incluant l’Europe, ses colonies et ex-colonies). Continuer la lecture de Appel à contributions : « Féminismes en Europe », n° spécial des AHRF (2023-3)

Appel à articles : Vivre la Révolution – les écrits de l’intime

« Ecrits du for privé », «  ego-documents », « libri di famiglia »,  « selbstzeugnisse » : les écrits de l’intime sont devenus pour les historiens des sources d’archives de première importance. Nombre de travaux, dont ceux de Jean-Pierre Bardet et de François-Joseph Ruggiu [voir le site http://ecritsduforprive.fr/ et le livre J-P. Bardet et F-J. Ruggiu, Au plus près du secret des coeurs. Nouvelles lectures historiques des écrits du for privé en Europe du XVIè au XVIIIè siècle, Paris, PUPS, 2005] et de Sylvie Mouysset, à partir de l’étude des papiers familiaux, sont un fort témoignage de cette évolution qui est liée au retour en force de l’étude des trajectoires individuelles depuis les années 1980.

Toutefois, bien qu’ils se situent dans le contexte de projets menés par des groupes de recherche soucieux de recenser ces textes dans le cadre d’un temps long intégrant la période révolutionnaire, cette dernière reste encore le parent pauvre de la réflexion engagée à partir des ego-documents.

Ce constat est quelque peu singulier car les écrits de l’intime constituent un prisme de la meilleure qualité pour saisir les mutations provoquées par la Révolution dans les sociétés et pour comprendre les négociations qu’elle réalise selon les lieux dans lesquels sont écrits ces textes et selon les appartenances sociales et professionnelles de leurs auteurs.

C’est dans une perspective visant à pallier cette lacune que se situe cet appel à communication destiné à nourrir un numéro spécial des Annales Historiques de la Révolution française à paraître en septembre 2013.

Pour y répondre, nous souhaitons réunir tous les chercheurs intéressés qui font du travail sur les ego-documents l’objet de leurs analyses ou qui les ont rencontrés au cours de leur recherche. Ces propositions devront concerner des sources situées entre l’été 1789 et le mitan du XIXe siècle, moment durant lequel le « secret des cœurs » révèle encore les sentiments sur la Révolution et les transformations qu’elle occasionne.

Fort représentés dans l’écriture du for privé, les travaux situés dans le domaine de l’histoire socio-culturelle (pratiques musicales, vestimentaires, langagières, phénomènes identitaires) et de l’histoire religieuse sont la cible naturelle de cet appel. Celui-ci s’adresse cependant également aux chercheurs pouvant proposer des analyses sur les vécus économique et politique des protagonistes de la crise révolutionnaire.

Annie Duprat et Eric Saunier

Universités de Cergy-Pontoise et du Havre

Les propositions sont à envoyer jusqu’au 15 mars 2013 aux adresses suivantes :

Annie.duprat@orange.fr

Eric.Saunier@wanadoo.fr