Vient de paraître : Philippe Bourdin et Côme Simien (dir.), “L’amitié en Révolution, 1789-1799”

L’amitié en révolution, 1789-1799. De l’histoire à la mémoire

Philippe Bourdin, Côme Simien (dir.)

Valeur héritée, valeur refondée à l’aune de la régénération, de l’unité et de la fraternité espérées, quel est le statut de l’amitié dans les projets républicains et les communautés utopiques ? Que deviennent dans la Révolution la culture salonnière et l’idéal maçonniques qui reposent ô combien sur l’entrelacs des relations individuelles ? Comment se nouent, se dénouent ou, au contraire, résistent sur le long terme, les solidarités amicales (dont la camaraderie scolaire ou estudiantine, le compagnonnage professionnel, les réseaux familiaux hérités) confrontées aux événements révolutionnaires ou contre-révolutionnaires, à l’interdiction ou aux remodelages des réseaux, aux choix politiques enfin ? Quelle est la part de la mixité, de la virilité, voire de la sexualité dans ces relations privilégiées en une société misogyne ? Peut-on mesurer comment s’associent selon les temps, raisons, obligations, peurs et sentiments ? Par quelles preuves, quels mots, quels gestes, se déclare et vit une relation amicale? Dans le sillage ouvert par l’histoire des émotions et des sensibilités, il s’agit ici d’apporter de nouvelles réponses et de nouveaux éclairages.

Avec le soutien de la Société des études robespierristes, de l’université Clermont Auvergne et de l’Institut universitaire de France.

Presses universitaires de Rennes, coll. Histoire, 410 pages, 28 €

EAN : 9782753594029

Lien éditeur : https://www.pur-editions.fr/product/9743/l-amitie-en-revolution-1789-1799

Sommaire :

Théoriser l’amitié

  • Un triptyque maçonnique ambigu entre Ancien Régime et Révolution : amitié choisie, amitié exclusive, amitié à l’épreuve
  • L’amitié dans la pensée et les pratiques politiques de Saint-Just
  • L’amitié à l’épreuve de la dénonciation
  • De l’épître amicale à l’épigramme assassine. Poétique de l’amitié dans la presse spécialisée

Des amitiés combattantes

  • Amitiés funestes ? Les cercles du couple Roland
  • Une société d’Amis ? Représentations, pratiques et limites de l’amitié chez les Girondins pendant la Révolution française
  • « Tous mes collègues sont mes amis. » L’amitié politique chez Prieur de la Marne
  • « Ce qu’un ami peut offrir à son ami » : les ressorts affectifs d’une mission dans l’Ouest pendant la Terreur
  • L’amitié au théâtre en Révolution

Rejouer, refonder l’amitié

  • Un nouveau régime émotionnel ? Correspondances amicales entre Ancien Régime et Restauration
  • Amitiés révolutionnaires, amitiés révolutionnées : le cas des Payan de Saint-Paul-Trois-Châteaux
  • « Je suis votre meilleur ami. » Une amitié père-fils à travers la correspondance de Camille Desmoulins
  • L’amitié en Révolution :  Poullain-Grandprey et François de Neufchâteau
  • La Montagne est belle, l’amitié fidèle, Maignet leur aède
  • Mourir avec ses amis, revivre par eux. Le Bas et la famille Duplay
  • Conclusion. Les révolutions de l’amitié. Quelques réflexions sur le lien social et le lien civique à l’heure de l’avènement républicain


Citer ce billet
Paul Chopelin (2024, 15 février). Vient de paraître : Philippe Bourdin et Côme Simien (dir.), “L’amitié en Révolution, 1789-1799” Revolution-francaise.fr. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vufs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.