Groupe de recherche sur les Comités de Surveillance – Journées d’étude 22/23 octobre 2010

Dans le prolongement des travaux initiés par des chercheurs de l’université d’Aix-en-Provence autour de Martine Lapied et Jacques Guilhaumou, un groupe de recherche issu de la Société des Etudes Robespierristes a entrepris en 2008 une enquête nationale sur les Comités de surveillance.

Contrairement à d’autres instances locales du pouvoir révolutionnaire, ces comités n’ont fait jusqu’à présent l’objet d’aucune étude d’ensemble. Au-delà de l’analyse de leur implantation et de leur personnel, l’enquête doit permettre notamment d’approfondir les questions du pouvoir local pendant la Révolution, des relations pouvoir local-pouvoir central et de l’application régionale et locale de la Terreur, souvent présentée de façon caricaturale. Les archives des comités fournissent aussi une approche privilégiée de la politisation des catégories populaires et des tensions sociales dans les localités.

L’enquête, organisée sur une base départementale, rassemble 25 participants et couvre 44 départements. La présente rencontre a pour objectif de confronter les résultats déjà obtenus, de préciser la méthodologie, d’élargir les problématiques, de commencer à dégager des modèles régionaux (s’ils existent), de s’interroger sur le problème de la surveillance dans les mouvements révolutionnaires hors de France… et de susciter de nouvelles participations.

Le programmes de ces journées est téléchargeable ici : Programme 22-23 octobre 2010.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.