Annonce – L’Empire : une expérience de construction européenne, 20-21-22 octobre 2011

Bruxelles – Académie royale de Belgique/Lille – Université de Lille 3 – IRHiS  

Programme

Jeudi 20 octobre 2011

Lille, Salle IRHiS – A3 101 (Lille 3)

9 h 45 – 10 h 00 – Accueil

10 h 00 – Ouverture par le/la représentant(e) régionale et universitaire Nord de France

10 h 10 – 10 h 25 – Jean-Pierre Jessenne (Université de Lille 3-IRHiS), Introduction : l’inscription historiographique et les intentions du colloque

10 h 25

Penser l’Empire, Penser l’Europe : la conjugaison des temps et des circonstances

Présidence : Catherine Denys (Université de Lille 3- Directrice IRHiS), F. Antoine (Archives de l’État, Université Libre de Bruxelles)

David Bell (Université de Princeton), Nations, empires, états dans la culture politique européenne des Lumières au début du XIXe siècle

Livio Antonielli (Université de Milan), Appartenances, mobilités, identités européennes à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle

Alan Forrest, Université d’York, La guerre : impacts, perceptions et effets sur les visions européennes

Jean-Luc Chappey, Université de Paris-Sorbonne IHRF, La civilisation européenne au crible de l’écriture de l’histoire sous l’Empire

Natalie Petiteau, Université d’Avignon, L’Empire napoléonien comme expérience européenne et les effets de mémoires : perspectives liminaires

12 h 15 – 12 h 45 – Discussion

Repas

14 h 15

Une harmonisation et/ou une unification économiques ?

Présidence : R. Leboutte (Université du Luxembourg), R. Blaufarb (Florida University)

François Antoine, Archives de l’État, Université Libre de Bruxelles, De retranchement à rapprochement. Les travaux de canalisation en Flandre Zélandaise à l’époque impériale

Laurent Brassart, Université de Lille 3–IRHiS, Une politique agricole dans les départements du Grand Empire ?

Matthieu de Oliveira, Université de Lille 3–IRHiS, Quelle(s) monnaie(s) pour l’Empire ?

15 h 30 – 15 h 45 – Pause

Hilde Greefs, Université d’Anvers, Le blocus continental et la formation d’une nouvelle élite orientée vers le commerce international au port d’Anvers

Michela Barbot, Université L. Bocconi, Milan, Entre normes et pratiques : perspective comparative sur les grammaires de l’habiter à Milan et à Paris avant et après la codification napoléonienne (1770-1840)

Jeff Horn, Manhattan College, New York, The Regulation of Workers under the Empire : towards a European Social Order ?

17 h 00 – 17 h 45 – Discussion

18 h 00 – Transfert vers Bruxelles

Vendredi 21 octobre 2011

Bruxelles, Académie royale / Auditorium

9 h 00 – Ouverture, Hervé Hasquin, Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Belgique

Des dynamiques sociales et politiques européennes ?

9 h 10 – 10 h 45

Des reconfigurations identitaires et sociales convergentes ?

Présidence : H. Hasquin (Académie Royale de Belgique, ULB), A. Jourdan (Université d’Amsterdam)

Deborah Cohen, Université d’Aix-Marseille, Le recrutement des cours impériales en 1810 : logiques d’uniformisations, diversité des pratiques et circulation des élites dans l’Empire

Adeline Beaurepaire-Hernandez, doctorante à l’université Paris IV Sorbonne, Un modèle de notable européen : « les masses de granit » des départements liguriens et leur intégration au système impérial (1805-1814)

Cédric Istasse, Université de Namur, Appartenance à la Grande Armée et identité nationale. Le cas des soldats belges

10 h 25 – 10 h 45 – Discussion et Pause

11 h 00 – 12 h 50

Pratiques politiques et administratives unificatrices ?

Présidence : E. La Parra (Université d’Alicante), M. Biard (Université de Rouen)

Brecht Deseure, Université d’Anvers, Le pouvoir napoléonien dans les territoires annexés ou le paradoxe entre l’uniformisation administrative et les stratégies politiques au niveau local et régional

John Dunne, Université de Greenwich, The first european election : why did the napoleonic regime attach such importance to holding elections in the annexed territories ?

Malcolm Crook, Université de Keele, What can be learn about attitudes towards the Napoleonic Empire from the electoral data

Silva Bobbi, Université de Milan, Le directeur d’Acque e Strada, A Cossoni, et la réalisation du programme napoléonien d’intervention territoriale dans le royaume

Pedro Rujula, Université de Saragosse, Conquête et administration : le projet impérial de Suchet dans la péninsule ibérique (1808-1814)

12 h 30 – 12 h 50 – Discussion

Repas

14 h 15

Normalisations et pratiques juridiques

Présidence : M. de Oliveira (Université de Lille 3-IRHiS), Igor Moullier (ENS Lyon-LAHRA)

Michael Broers, Université d’Oxford, Un Empire des lois ? Français et peuples réunis face au Code civil

Emmanuel Berger, Xavier Rousseaux, Université catholique de Louvain, Le jury criminel sous le Consulat et l’Empire : bilan et perspectives d’une tentative d’harmonisation juridique en Europe

Jean-Paul Barrière, Université de Besançon, La diffusion du modèle notarial de la loi de ventôse dans l’Empire français, un phénomène durable ?

Jacques Hantraye, Paris, La diffusion de l’État civil dans l’Europe napoléonienne

15 h 55 – 16 h 30 – Discussion et Pause

Normalisations et pratiques policières

Présidence : M. Broers (Université d’Oxford), W. Demel (Université der Bundeswehr, Munich)

Catherine Denys, Université de Lille 3-IRHiS, La police napoléonienne était-elle vraiment le pilier de l’Empire ? L’amorce d’un tournant historiographique.

Aurélien Lignereux, Université d’Angers, La langue des policiers. Pratiques linguistiques, politiques du personnel et cultures professionnelles dans les départements annexés

Martin Van der Burg, Université d’Amsterdam, La naissance de la police néerlandaise à l’époque napoléonienne

17 h 45 – 18 h 15 – Discussion

18 h 45 – Visite, réception et dîner à l’Hôtel de Ville de Bruxelles

Samedi 22 octobre 2011

Bruxelles, Académie royale de Belgique / Salle des Écuries

9 h 00 –

Se comprendre et se méprendre entre Européens

Présidence : Valérie André (Université libre de Bruxelles), J.-O. Boudon (Université Paris 4-Institut Napoléon)

Nicola Todorov, Université de Rouen, Le langage comme indicateur du brassage culturel sous l’Empire, l’exemple de l’Allemagne

Alexandra Petrowski, Université de Lille 3-IRHiS, Pratiques linguistiques et appartenances territoriales, les Flandres sous l’Empire

Pierre Horn, Université de Paris 4-Sorbonne et Saarland, Culture des élites françaises et cultures populaires dans les départements nord-orientaux du Premier Empire (Moselle, Forêts, Ourthe, Roër)

10 h 15 – 10 h 45 – Discussion et Pause

Andrzej Nieuwazny, Université Copernic, Varsovie, Les relations entre la « modernité à la Française » et la « polonité à l’ancienne » dans le Duché de Varsovie

Rafaël Zurita, Université d’Alicante, Sur la ligne de front : les normes et la survie de la population à Alicante pendant la guerre de l’Indépendance

Vanni Rugeri, Université de Perrugia, Entre César et Saint-Pierre. Le département du Trasimène et son clergé devant le serment napoléonien

12 h 00 – 12 h 30 – Discussion

Repas

13 h 45

Système impérial et géopolitique de l’Europe des peuples et des empereurs

Présidence : J.-P. Bertaud (Université de Paris 1-IHRF), Anna Maria Rao (Université de Naples)

Emilio La Para, Université d’Alicante, De l’alliance au changement de dynastie, l’Espagne et l’image européenne de Napoléon

Francesco Bonini, Université de Rome, Confins de l’Empire, Confins dans l’Empire. L’espace italien

Jérôme Louis, Institut Napoléon, Le despotisme turc : frein ou moteur de l’Europe Napoléonienne

Marie-Pierre Rey, Université de Paris 1, Napoléon versus Alexandre : confrontations des conceptions impériales et européennes ?

Annie Jourdan, Université d’Amsterdam, Le processus d’annexion à la France : le cas de la Hollande

16 h 00 – 17 h 00 – Conclusions

Coordination : Hervé Leuwers (Université de Lille 3-IRHiS), avec Sylvie Aprile (Université de Lille 3-IRHiS), David Bell (Université de Princeton), Jacques-Olivier Boudon (Université de Paris 4- Sorbonne, Institut Napoléon), Pierre Serna (Université de Paris 1, directeur IHRF), Philippe Raxhon (Université de Liège)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.