Les manuscrits de Robespierre et Le Bas entrent dans les collections nationales.

La préemption au nom de l’Etat des manuscrits de Robespierre et Le Bas mis en vente chez Sotheby’s le 18 mai dernier supposait la réunion sous quinzaine des fonds nécessaires à leur acquisition (d’un montant de 813 000 euros, auquel s’ajoutent des taxes importantes). La Société des études robespierristes avait lancé une souscription publique afin de contribuer à cette acquisition et de rendre ainsi possible le montage financier indispensable à la finalisation de la préemption. Cette souscription, dont la date limite avait été fixée au 31 mai 2011, a mobilisé un millier de citoyen(ne)s, ainsi que des associations, et permis de rassembler environ 125 000 euros à la date du 1er juin. Les chèques et virements arrivant encore dans les jours prochains seront pris en compte, mais pas au-delà de la date du 10 juin 2011. La Société des études robespierristes et l’Institut d’histoire de la Révolution française remercient vivement l’ensemble de ceux et celles qui se sont mobilisés pour cette souscription d’un genre inédit, témoignage d’une vigilance qui ne restera pas sans suite.

Le bureau de la Société des études robespierristes



Citer ce billet
Julien Louvrier (2011, 3 juin). Les manuscrits de Robespierre et Le Bas entrent dans les collections nationales. Revolution-francaise.fr. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tzq5