Archives par mot-clé : Comités de surveillance

Journée d’étude – Surveillance révolutionnaire : Les comités de surveillance dans l’Ouest en guerre 1793-1794

Le Vendredi 30 mars 2012 à l’Université de Poitiers – UFR des sciences humaines et arts

Journée organisée par la Société des études robespierristes, le Groupe de recherche Enquête nationale sur les comités de surveillance et le Laboratoire CRIHAM – Université de Poitiers.

Comité d’organisation : Anne Jollet, laboratoire CRIHAM, université de Poitiers, Danièle Pingué, Laboratoire des Sciences historiques, Université de Franche-Comté, et Jean-Paul Rothiot, maître de conférences honoraire Université de Lorraine, coordonnateurs Enquête nationale de la Société des études robespierristes.

PROGRAMME

9H30         Accueil

9H45 :       Présentation par Jérôme Grévy, directeur du Laboratoire CRIHAM, Université de Poitiers ; Introduction, par Anne Jollet, Laboratoire CRIHAM, Université de Poitiers

10H30 :     Table-ronde 1 : Les sources : état des lieux et conséquences méthodologiques et interprétatives

Intervenant/es : Stéphane Calvet (La situation en Charente), Gwénaël Murphy et Yves Pierronne (Deux-Sèvres), Anne Jollet (Vienne), Bruno Hervé (Loire-Atlantique),

11H45 :     Débat

Discutant/es : point de vue comparatiste Danièle Pingué et Jean-Paul Rothiot, coordonnateurs de l’enquête nationale, Philippe Daumas, membre du Groupe Enquête nationale de la SER (Loir-et-Cher), Jérôme Lamy, docteur en histoire, membre du CRIHAM

12H30 :     Repas

14H :           Table ronde 2 : Comités de surveillance en terre de guerre intérieure ouverte : spécificités de l’Ouest ?

Intervenant/es : Bruno Hervé (Situation en Loire-Inférieure dans la guerre civile 1793-1794), Fanny Panhaleux (Face aux attaques chouannes dans le district de Rennes), Gwenaël Murphy (Surveillance des femmes, Vienne, Deux-Sèvres) ».

15H :          Débat

Discutant/es : Françoise Brunel, Université de Paris 1, Dominique Godineau, Laboratoire CERHIO, Université de Rennes 2, Jean-Clément Martin, Université de Paris 1 IHRF

Pause

15H45 :     Table ronde 3 : Quels jeux des pouvoirs autour des comités de surveillance ? Pouvoirs locaux, pouvoirs nationaux, pouvoirs institués, pouvoirs des sociétés, pouvoirs des réseaux.

Intervenant/es : Stéphane Calvet (Charente), Claudy Valin (Charente-Inférieure), Anne Jollet (Vienne), Yves Pierronne (Deux-Sèvres)

16H45 :     Débat

Discutants : Antoine Renglet, FUNDP, Université de Namur, Gilles Malandain, Laboratoire CRIHAM, Université de Poitiers

17h45 :     Conclusion de la journée

Intervenant/es : Jean-Clément Martin, professeur émérite de l’Université de Paris I IHRF, Danièle Pingué, Laboratoire des Sciences historiques, Université de Franche-Comté, et Jean-Paul Rothiot, maître de conférences honoraire Université de Lorraine, coordonnateurs Enquête nationale de la Société des études robespierristes.

Renseignements : Anne Jollet (ap.jollet[at]orange.fr)

Parution : Les Comités de surveillance, sous la direction de Danièle Pingué et Jean-Paul Rothiot

couverture Comités de surveillance

Danièle Pingué et Jean-Paul Rothiot (sous la dir.), Les comités de surveillance. D’une création citoyenne à une institution révolutionnaire, Collection Études révolutionnaires n°13, Paris, Société des études robespierristes, 2012, 248p, 19€. ISBN : 978-2-908327-84-7.

Considérés le plus souvent comme de simples organes de police politique, les comités de surveillance, institués par la loi du 21 mars 1793 et supprimés en partie dès la fin de l’an II, ont longtemps fait figure de parents pauvres dans l’historiographie de la Révolution. Ils bénéficient aujourd’hui d’un renouveau de la recherche qui s’intéresse en particulier aux acteurs, hommes et femmes, aux formes de politisation, aux résistances, dans le cadre d’une Révolution « vue d’en bas ».

Le présent ouvrage rend compte du premier bilan d’étape d’une enquête collective sur les comités, dressé lors de la rencontre tenue à Besançon les 13 et 14 janvier 2011 sur l’initiative de la Société des études robespierristes, avec le soutien de l’IUFM et du Laboratoire des sciences historiques de l’université de Franche-Comté.

Les quinze communications proposent des approfondissements relatifs aux sources et à la méthodologie, des synthèses thématiques, des études de cas régionales et enfin un exemple pris hors de France. Au-delà de caractéristiques communes à tous les comités – dont elles soulignent notamment le rôle dans le processus de politisation des citoyens – elles font apparaître une grande diversité régionale et montrent enfin l’intérêt d’un élargissement international de l’étude.

Table des matières

Danièle Pingué et Jean-Paul Rothiot, Avant-propos.

Partie 1 Sources et méthodologie

Serge Aberdam, Les deux versions de la loi de mars 1793sur les comités de surveillance,son dédoublement et l’enquête de janvier 1794.

Danièle Pingué et Jean-Paul Rothiot, Une enquête collective. Questionnaires et base de données.

Danièle Pingué, L’implantation des comités de surveillance en Haute-Saône.Sources et procédures d’enquête.

Jean-Paul Rothiot, Pour une étude chronologique des comités de surveillance.

Philippe Bourdin, Les suspects dans le Puy-de-Dôme et la Creuse.

Partie 2 Synthèses thématiques

Michel Biard, Représentants du peuple en mission et comités de surveillance.

Laurent Brassart, Les comités de surveillance dans le système organisationnel des pouvoirs locaux de l’an II. L’exemple axonais.

Jacques Guilhaumou et Martine Lapied, Femmes et comités de surveillance.

Partie 3 Exemples régionaux

Annie Crépin, Les comités de surveillance en Seine-et-Marne.

Serge Bianchi, Comités de surveillance : un modèle pour la Seine-et-Oise ?

Samuel Guicheteau et Bruno Hervé, Les comités de surveillance en Loire-Inférieure.

Paul Chopelin, Un cancer politique ? Vies et morts des comités de surveillance de la ville de Lyon (1792-1795).

Vincent Cuvilliers, Les comités de surveillance de Basse-Alsace :l’exemple du comité de surveillance du district de Haguenau (vendémiaire-ventôse an III).

Fanny Panhaleux, Le comité de sûreté générale de Rennes (1er mai-27 juin 1793).Un exemple de comité de département.

Partie 4 Élargissement international

Annie Jourdan, Le Comité de Surveillance générale d’Amsterdam (1795-1798).

NB : ouvrage disponible à partir du mois de mars, en commande dès à présent saur la boutique en ligne de la SER en cliquant ici « boutique »