Enseigner la Révolution française – Ivry, 19 mars 2011

La journée d’études consacrée à l’enseignement de l’histoire de la Révolution française, organisée conjointement par la Société des Etudes Robespierristes et l’Association des Professeurs d’Histoire Géographie, avec le soutien de la ville d’Ivry-sur-Seine, de l’IRHIS, de l’IHRF et d’Armand Colin,  se tiendra le 19 mars prochain à Ivry, centre Robespierre.

Présentation :

A l’heure où se multiplient les interrogations sur la place faite à l’histoire et aux formations de culture générale dans l’Ecole du XXIe siècle, les recherches sur la Révolution française mettent volontiers l’accent sur la diversité des dynamiques collectives et des expériences. Inclination à la simplification et priorité aux savoirs « utiles » côté enseignement, attention à la complexité côté recherche : ces orientations contradictoires peuvent-elles être conciliables? Comment les enseignants, de l’Ecole primaire à l’Université, prennent-ils en charge les spécificités et les renouvellements de l’histoire révolutionnaire dans leurs cours? Dans quelle mesure les évolutions des publics et de la demande sociale influencent-elles ces pratiques ? Quelles sont les relations envisageables entre enseignement de l’Histoire et éducation du citoyen ?

L’Association des Professeurs d’Histoire Géographie et la Société des Etudes robespierristes souhaitent réunir autour de ces questions, enseignants et chercheurs, de tous horizons, niveaux d’exercice ou formation, pour des échanges ouverts qui favorisent les réflexions sur nos positionnements professionnels, intellectuels et civiques.

Dans cet esprit, le programme de la rencontre a été conçu moins pour exposer des contenus que pour présenter, à plusieurs voix, des expériences et des points de vue sur l’enseignement comme sur des questions en discussion dans l’histoire révolutionnaire. Des choix étaient indispensables, ils n’excluent pas l’approche d’autres sujets dans des débats qui doivent occuper une large place. Cette rencontre dont voulons qu’elle soit caractérisée par la pluralité des participants et des points de vue s’achèvera par une table ronde sur le thème de « L’actualité de l’enseignement de la Révolution française ».

Notons enfin deux accompagnements importants de cette journée: d’une part, Historiens-géographes, propose des publications d’accompagnement de nos réflexions, d’autre part, une large présentation d’ouvrages, de documents audio-visuels et numériques est prévue sur place.

Le programme et le bulletin d’inscription (à renvoyer avant le 8 mars ) sont à télécharger ci-dessous :

Programme 1 et programme 2 (bulletin d’inscription inclus)

N’hésitez pas à reproduire l’affiche et à faire connaître la manifestation autour de vous.

Comités de surveillance : journées d’étude 13 et 14 janvier 2011

Les journées d’études sur les comités de surveillance, organisées par la Société des Etudes Robespierristes et qui devaient initialement se tenir à Besançon les 22 et 23 octobre derniers, sont reportées au jeudi 13 et vendredi 14 janvier 2011. Renseignements et inscriptions, dès que possible, auprès de Danièle Pingué :  23 rue Louis Monnier, 70000 VESOUL, ou  par email à daniele.pingue@wanadoo.fr.

Le bulletin d’inscription est téléchargeable ci-dessous :

Journée d’étude Comités de Surveillance – bulletin d’inscription

Le programme est téléchargeable ci-dessous :

Journées d’études Comités de Surveillance – 1

Journée d’étude Comités de Surveillance – 2

Annulation journées d’étude

En raison du mouvement de contestation sociale et des difficultés prévisibles pour les uns et les autres – participants et spectateurs – à gagner le Doubs, le colloque de la SER sur les Comités de surveillance qui devait se tenir les 22-23 octobre, à l’IUFM de Besançon, est annulé et reporté à une date ultérieure.
Vous serez informé(e) très prochainement de la date à laquelle une nouvelle manifestation sera organisée.
En vous remerciant de votre compréhension.

Groupe de recherche sur les Comités de Surveillance – Journées d’étude 22/23 octobre 2010

Dans le prolongement des travaux initiés par des chercheurs de l’université d’Aix-en-Provence autour de Martine Lapied et Jacques Guilhaumou, un groupe de recherche issu de la Société des Etudes Robespierristes a entrepris en 2008 une enquête nationale sur les Comités de surveillance.

Contrairement à d’autres instances locales du pouvoir révolutionnaire, ces comités n’ont fait jusqu’à présent l’objet d’aucune étude d’ensemble. Au-delà de l’analyse de leur implantation et de leur personnel, l’enquête doit permettre notamment d’approfondir les questions du pouvoir local pendant la Révolution, des relations pouvoir local-pouvoir central et de l’application régionale et locale de la Terreur, souvent présentée de façon caricaturale. Les archives des comités fournissent aussi une approche privilégiée de la politisation des catégories populaires et des tensions sociales dans les localités.

L’enquête, organisée sur une base départementale, rassemble 25 participants et couvre 44 départements. La présente rencontre a pour objectif de confronter les résultats déjà obtenus, de préciser la méthodologie, d’élargir les problématiques, de commencer à dégager des modèles régionaux (s’ils existent), de s’interroger sur le problème de la surveillance dans les mouvements révolutionnaires hors de France… et de susciter de nouvelles participations.

Le programmes de ces journées est téléchargeable ici : Programme 22-23 octobre 2010.

Comment commander nos publications ?

En attendant la mise en ligne prochaine d’un site entièrement dédié aux publications de la Société des Etudes Robespierristes qui offrira la possibilité de passer commande et de payer en ligne, les ouvrages sont à demander à Jean-Paul Rothiot et à payer par chèque ou par virement bancaire à réception de la facture.

Les commandes de numéros des Annales Historiques de la Révolution Française (AHRF) antérieurs au n°352 (2/2008) doivent être passées de la même façon. A partir du n°353, s’adresser à l’éditeur Armand Colin.

Le cas particulier des Oeuvres de Robespierre :

Les dix premiers volumes des Oeuvres de Robespierre, dont la publication a commencé avec Albert Mathiez au début du XXe siècle étaient devenus introuvables. C’est pourquoi, à l’occasion de la publication en 2008 du volume XI consacré aux « compléments », la Société des Études robespierristes a décidé la réimpression des 10 premiers volumes et s’est adressée pour cela à un imprimeur-éditeur (Cidotech) qui assure les reprints au fur et à mesure des commandes. Malheureusement, le contact avec cette entreprise semble aujourd’hui rompu et nous ne sommes pour l’instant pas en mesure de dire si la collaboration continuera. Nous cherchons actuellement une solution pour permettre aux chercheurs et au public de pouvoir se procurer les onze volumes de façon simple et rapide.

The ten first volumes of the Oeuvres de Robespierre, published from the beginning of the 20th century by Albert Mathiez and continued by its successors were for many years unavailable. Therefore, on the occasion of the publication of the last volume “Compléments” in 2008, the SER decided to order the reprint of the whole series. Unfortunately, the company that provides the reprints does not seem to be able to fournish anymore. We are very sorry for the unpleasant consequences this situation may cause and we are currently actively trying to find a solution to make the volumes available again.

La Révolution française au miroir des recherches actuelles

15 et 16 juin 2010 – Centre Robespierre – Ivry-sur-Seine (94)

Afin d’ouvrir sans cesse des perspectives neuves et plurielles à la recherche menée sur l’histoire de la Révolution française au sens large, des années 1770 à 1815, en incluant ses causes et ses conséquences mais en s’attachant également à ses approches historiographiques, la Société des Études Robespierristes organise chaque année des rencontres thématiques, s’engage dans des projets scientifiques collectifs et publie des travaux historiques inédits. Dans l’espace des recherches conduites sur la Révolution française, la Société des Études Robespierristes a toujours occupé une place de choix. Fidèle à sa tradition (des Voies nouvelles ouvertes par Albert Soboul en 1974 au bilan des Recherches sur la Révolution dressé par Michel Vovelle au lendemain du bicentenaire) et à sa dynamique (encouragement de travaux universitaires originaux, publiés et recensés dans les Annales Historiques de la Révolution Française ou récompensés par le prix Albert Mathiez), la Société des Études Robespierristes désormais centenaire se propose de donner la parole à de jeunes sociétaires et de permettre aux enseignants, aux étudiants et aux simples passionnés, de découvrir la Révolution française, au miroir des recherches actuelles. Ces deux journées aborderont ainsi successivement les figures de la Révolution, les formes du pouvoir, la vie politique locale, les rapports entre économie et société et la formation de l’opinion. Elles permettront de présenter des chantiers neufs, signes de la vitalité des recherches actuelles sur la période révolutionnaire.

Le programme est en ligne à l’adresse suivante : http://ahrf.revues.org/11448

Un blog utilisant Hypothèses, plateforme de carnets de recherches