Nos membres publient : Philippe BOURDIN, « Aux origines du théâtre patriotique »

Philippe BOURDIN, Aux origines du théâtre patriotique, Paris, CNRS, 2017, 504 p. ISBN : 978-2-271-08950-2 ; 29 €

L’union des arts, leur ouverture au plus grand nombre sont au cœur du projet de régénération porté par les révolutionnaires français. Le théâtre connaît alors un véritable âge d’or, comme en témoignent la multiplication des salles et l’émergence de quantité de nouveaux talents, chez les auteurs comme chez les comédiens, chez les professionnels comme chez les amateurs. Au nom du projet émancipateur de la République, les conventionnels élèvent le théâtre au rang d’« école primaire pour adultes ». Des débats sur son utilité pédagogique animent les Assemblées, le Comité de salut public, les clubs, les sociétés, les journaux, au risque d’une censure qui échappe aux seuls critiques, et dont sont volontiers partie prenante les spectateurs. C’est ce foisonnement sans précédent que fait revivre Philippe Bourdin dans cette fresque captivante consacrée aux arts de la scène sous la Révolution. Un rayonnement notamment associé aux noms d’André Chénier, Chamfort, Fabre d’Églantine, Olympe de Gouges.

L’incarnation des gloires républicaines se fait certes par le geste mais tout autant par le verbe. Minoritaire mais conquérant, le théâtre patriotique met en scène des personnages-orateurs : représentants du peuple, maires, officiers, instituteurs, curés patriotes ou, plus simplement, pères et mères de famille anonymes. Ils usent d’un discours de justification, de l’éloge, de la célébration, pour construire sur le vif de l’événement une légende nationale immédiate, un héroïsme à partager.

Lien éditeur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *